Foire aux questions

Questions les plus fréquemment posées

Vous trouverez ici les réponses aux questions qui sont posées le plus souvent sur les sujets suivants :

Est-ce que l’incidence du myélome multiple augmente?

Au Canada, environ 2500 personnes reçoivent chaque année un diagnostic de myélome multiple. L’incidence annuelle est de 5,2 nouveaux cas par tranche de 100 000 personnes.

On pose fréquemment la question si l’incidence du myélome multiple augmente, car les cliniciens ont l’impression de voir plus de patients avec ce diagnostic qu’auparavant.

Il n’y a aucune évidence que l’incidence du myélome multiple augmente actuellement. Plusieurs faits peuvent expliquer cette impression:

  • La longévité augmente dans notre population et l’incidence du myélome multiple augmente avec l’âge;
  • Avec de meilleurs outils thérapeutiques, les patients atteints d’un myélome multiple vivent plus longtemps;
  • Avec un arsenal thérapeutique plus facile à tolérer, certains patients qui n’étaient pas référés antérieurement le sont aujourd’hui.

Is the incidence of multiple myeloma rising?

In Canada, around 2,500 people receive a diagnosis of multiple myeloma each year. The annual incidence is 5.2 new cases per every 100,000 individuals.

The question of whether the incidence of multiple myeloma is rising is often asked because clinicians have the impression of seeing more patients with this diagnosis than before.

There is no evidence that the incidence of multiple myeloma is currently rising. Several facts may help to explain this impression:

  • Longevity is increasing in our population, and the incidence of multiple myeloma increases with age;
  • With better therapeutic tools, patients with multiple myeloma are living longer;
  • With a therapeutic arsenal that is easier to tolerate, some patients who were not referred previously, are referred today.

M’encouragez-vous à participer à une étude clinique?

Cette question est fréquemment posée par les patients mais s’applique également aux médecins.

L’amélioration de la survie, de la qualité de vie et du pronostic général des patients atteints d’un myélome multiple n’est pas le fruit du hasard, mais bien le résultat de la recherche, dont la participation des patients à la recherche clinique. Donc évidemment, la référence des médecins hématologues et oncologues médicaux pour des études cliniques de même que la participation des patients à la recherche sont plus qu’encouragées.

La recherche clinique est effectuée de façon excessivement rigoureuse et minutieuse. Beaucoup d’attention est faite pour la sécurité des patients. D’ailleurs, les protocoles de recherche ont reçu l’approbation de comité d’éthique et les investigateurs et chercheurs suivent les normes des bonnes pratiques cliniques (Good Clinical Practice).

Nous sommes encore loin de la guérison et encore beaucoup de travail reste à faire. Il faut encourager les médecins et les patients à la participation aux études cliniques.

Do you encourage me to participate in a clinical study?

This question is frequently asked by patients but is also applicable to doctors.

The improvement in survival, quality of life and general prognosis of patients with multiple myeloma does not happen by chance; it is the result of research, which includes patient participation in clinical research! So obviously, the referral of hematologists and medical oncologists for clinical studies, as well as patient participation in research, are more than encouraged.

Clinical research is conducted in an extremely rigorous and thorough way. Much attention is given to patient safety. Moreover, the research protocols have been approved by the ethics committee and the investigators and researchers follow the standards of good clinical practice.

We are still far from a cure, and much work remains to be done. We need to encourage physicians and patients to participate in clinical studies.

Can I get a second opinion?

Some doctors want to get a second opinion from a colleague with regard to the clinical situation of one of their patients with multiple myeloma. Similarly, many patients want a second opinion from another physician with expertise in the field of multiple myeloma.

Multiple myeloma treatments have become more complex in recent years and, as it is not a common disease, a second opinion may sometimes be desirable.

The easiest and quickest way to get a second opinion in the context of our health system and its limited resources is a phone call by the attending physician for advice and guidance on treatment plans.

Puis-je obtenir une deuxième opinion?

Certains médecins désirent obtenir d’un collègue une deuxième opinion par rapport à la situation clinique d’un de leurs patients atteints de myélome multiple. De même, plusieurs patients désirent une deuxième opinion d’un autre médecin ayant une certaine expertise dams le domaine du myélome multiple.

Les traitements du myélome multiple se sont complexifiés au courant des dernières années et n’étant pas une maladie fréquente, une deuxième opinion peut être parfois souhaitable.

La façon la plus facile et rapide d’obtenir une deuxième opinion dans le contexte de notre système de santé avec des ressources limitées est un appel téléphonique par le médecin traitant pour des conseils et orientation des plans de traitement.